Avantages de la gestion de l’offre

La stabilité des prix et de l’approvisionnement permet aux producteurs laitiers de réaliser un revenu juste et prévisible, tout en limitant les conséquences du coût des produits laitiers pour le Canadien moyen.

  • Les producteurs laitiers canadiens obtiennent le juste prix du marché pour leur lait, soit 50 % environ du prix que paient les consommateurs (comparativement à 20 % pour les agriculteurs américains).
  • Les producteurs laitiers canadiens n’ont pas à dépendre de subventions de l’État ou de l’argent des contribuables pour gagner leur vie.
  • À la différence des agriculteurs qui ne bénéficient pas de la gestion de l’offre (le porc ou le bœuf au Canada, d’autres secteurs à l’extérieur du Canada), les producteurs laitiers canadiens peuvent parvenir à couvrir leurs coûts ainsi qu’un profit raisonnable (de 4 % à 5 % environ) s’ils sont efficaces, alors que la marge bénéficiaire des producteurs de porc a été de -1 à 1 % au cours de la dernière décennie.
  • La stabilité du revenu des agriculteurs signifie qu’ils peuvent investir dans les soins de qualité à long terme, la nourriture, le logement et l’équipement nécessaires pour protéger la santé et assurer le confort des vaches et des veaux. Au fil des ans, les producteurs laitiers canadiens ont investi pour améliorer la génétique des vaches laitières; la Holstein canadienne est renommée dans le monde entier pour sa santé et sa capacité de production.
  • La planification du transport du lait de la ferme à l’usine est centralisée, de manière à réduire les coûts.

Les transformateurs sont assurés d’un approvisionnement stable et prévisible.

  • Ils savent combien de lait ils auront chaque jour, et ce qu’ils paieront pour ce lait tout au long de l’année.
  • Cette prévisibilité est assimilable à une politique d’assurance à faible risque. Elle leur permet de planifier et d’investir dans leurs usines et leur matériel pour continuer de livrer les produits laitiers de qualité auxquels les Canadiens s’attendent.

Les consommateurs ont accès toute l’année à divers produits laitiers locaux qui sont 100 % canadiens, de qualité et à des prix abordables.

  • Ces dernières années, la crise alimentaire propulsant les prix mondiaux des aliments, les prix de détail ont explosé partout dans le monde. A suivi un recul des prix à la production, qui ne s’est pas complètement reflété au détail. Une nouvelle augmentation des prix en 2009-2010 a fait grimper les prix de détail à nouveau!
  • Pendant ce temps, les prix à la production et de détail sont demeurés stables au Canada.
  • Les prix de détail restent raisonnables au Canada. Par exemple, la plupart des consommateurs achètent le lait en format de quatre litres, payant de 1,00 $ à 1,65 $ le litre environ, selon la bannière commerciale et l’endroit au Canada. Pendant ce temps, les Néo-Zélandais paient entre 1,35 $ et 2,00 $ par litre à peu près, bien que les prix versés à leurs agriculteurs soient habituellement inférieurs à ceux que reçoivent les producteurs canadiens. Les prix aux agriculteurs néo-zélandais varient beaucoup plus aussi, augmentant d’environ 25% dans la deuxième moitié de 2010.
Apprenez-en plus sur proAction


Chargement...