Retour à la liste de nouvelles

Déclaration de Pierre Lampron

11 Juin 2018 - Ottawa

Comme leurs concitoyens, les producteurs laitiers canadiens rejettent les attaques personnelles de l'administration américaine à l'endroit de leur premier ministre.

Qu’elles soient dirigées vers le premier ministre Trudeau ou les producteurs de lait canadiens, ces attaques relèvent davantage de la rhétorique que des faits.

Le déficit commercial du Canada avec les États-Unis est de 5:1 pour les produits laitiers seulement. De plus, les importations admises en franchise de droit représentent 10 % du marché canadien des produits laitiers, alors que les États-Unis importent seulement 3 % de leur marché.

La valeur du système laitier du Canada est reconnue par des grandes entreprises américaines qui ont investi au Canada et qui continuent de le faire. La stabilité de notre système, notre production durable et la qualité de notre lait font partie des raisons pour lesquelles le Canada attire les investisseurs.

La source du problème des États-Unis est qu’il s’y produit trop de lait, alors que le marché mondial est déjà sursaturé. Le lait produit au Canada suffit déjà à approvisionner le pays, qui est moins peuplé que le seul État de la Californie. À lui seul, le Wisconsin produit plus de lait que l'ensemble des fermes canadiennes. De toute évidence, le marché canadien est trop petit pour régler le problème de surproduction des États-Unis.

Les producteurs laitiers canadiens et leurs familles sont préoccupés par les attaques répétées du président Trump visant à anéantir les producteurs laitiers de notre pays.

Apprenez-en plus sur proAction


Chargement...