L’étiquetage

Qu’y a-t-il là-dedans?

L’utilisation de termes laitiers sur des produits qui n’en contiennent pas

L’utilisation abusive des images et termes laitiers dans l’étiquetage des aliments donne aux consommateurs l’impression erronée que des produits d’imitation et des aliments qui ne renferment pas d’ingrédients laitiers en contiennent ou présentent les bienfaits nutritifs des produits laitiers.

Par exemple :

  • Il n’y a pas de beurre dans les tartelettes au beurre achetées au magasin. Peut-être que tartelettes au sucre serait un nom plus approprié!
  • Ce n’est pas toujours du beurre dans une dinde Butterball – c’est une marque, pas un ingrédient!

Les producteurs de lait demandent une meilleure réglementation au sujet de l’étiquetage pour les produits laitiers. Les imitations, succédanés et les produits substituts qui contiennent, par exemple, un mélange de beurre et d’huile végétale devraient être mieux identifiés afin que les consommateurs sachent bien ce qu’ils achètent.

D’où vient ce produit-là?

Au printemps 2008, les PLC ont présenté leurs commentaires sur l'usage du terme "Produit du Canada" dans le cadre de l'étude de la question au Comité permanent de l'agriculture de la Chambre des communes et de la consultation du gouvernement du Canada sur le Plan d'action pour assurer la sécurité des produits alimentaires et de consommation. Le gouvernement proposait de moderniser les directives, et ses propositions allaient dans le sens de l'effort de longue date des PLC en faveur de la "vérité dans l'étiquetage".

En juillet 2008, le gouvernement a annoncé les nouvelles directives en matière d'étiquetage alimentaire "Produit du Canada" et "Fabriqué au Canada", entrant en vigueur le 31 décembre 2008. Selon les nouvelles directives:

  • L'étiquette "Produit du Canada" peut être appliquée aux produits alimentaires si la "totalité ou quasi-totalité" des ingrédients sont canadiens.
  • Les produits fabriqués ou transformés au Canada avec des ingrédients qui sont importés ou canadiens, dont la dernière transformation substantielle a été faite au Canada, peuvent utiliser la mention "Fabriqué au Canada à partir d'ingrédients canadiens et importés" ou "Fabriqué au Canada à partir d'ingrédients importés".
  • D'autres énoncés ou indications peuvent être utilisés (à la condition qu'ils demeurent véridiques et non trompeurs pour les consommateurs), comme "Transformé au Canada", "Emballé au Canada", "Torréfié au Canada", etc.

Notons que le gouvernement précise que la "quasi-totalité" des ingrédients d'un aliment est de l'ordre de 98 pour cent; allouant la flexibilité pour les saveurs et épices. Comme le lait au chocolat contient plus de deux pour cent d'ingrédients importés, il ne peut se réclamer d'être un "Produit du Canada" mais on peut mettre "Contient du lait canadien" sur l’emballage.

Pendant ce temps, les PLC considérait une mise à jour de leur symbole. Le nouveau slogan « Lait 100 % canadien » indique aux consommateurs que le lait et/ou les ingrédients laitiers dans le produit qu’ils achètent proviennent du Canada. Pour revenir à l’exemple du lait au chocolat, bien qu’il ne peut être étiqueté comme un « Produit du Canada », le lait provient de fermes canadiennes et le symbole « Lait 100 % canadien » peut y être appliqué.

Apprenez-en plus sur proAction


Chargement...