Dwayne et Becky Perry, Perryhill Farm

Dwayne et Becky Perry, Perryhill Farm

Assurer un avenir durable pour l’agriculture

Perryhill Farm poursuit la tradition agricole familiale en misant sur l’analyse des données et en s’impliquant dans la communauté

« Être producteur, c'est beaucoup plus qu’exercer un métier ou gérer une ferme. C’est adopter un style de vie, et c’est le style de vie que nous avons choisi », indique Becky Perry, qui est à la tête, avec son mari Dwayne et leurs enfants Dylan, Paige et Jack, de la ferme Perryhill Farm, au Nouveau-Brunswick. L’an dernier, ils ont pris la relève des parents de Dwayne, Reg et Dawn, qui travaillent toujours sur la ferme avec eux.

Producteurs de sixième génération, ils sont des chefs de file actifs dans leur communauté et s’évertuent à trouver des façons d’améliorer l’efficacité, la sécurité, la durabilité et la rentabilité de leur ferme.

« Nous sommes très engagés dans l’industrie, car nous voulons contribuer au changement et à la prospérité », explique Becky Perry.

Dwayne est membre du conseil d’administration de la Kings Co. Soil & Crop Improvement Association et a été administrateur de la New Brunswick Soil & Crop Improvement Association, du Conseil atlantique pour la bioénergie, et du New Brunswick Young Farmers' Forum (Forum des jeunes fermiers du Nouveau-Brunswick). Becky est pour sa part modératrice pour Agropur et membre du Sussex Holstein Club et du Sussex Dairy Management Group. La famille est également très active au sein du programme 4-H.

« Cette famille de producteurs est toujours la première à demander “Que pouvons-nous faire?ˮ », indique David Dykstra, spécialiste en développement de la production animale auprès du gouvernement provincial, qui a proposé la candidature de ces producteurs pour le prix.

Les Perry ouvrent également les portes de leur ferme au public tous les mois de septembre pour une Journée portes ouvertes, et ils sont ravis d’organiser des visites scolaires. « Nous faisons visiter notre ferme pour que les gens puissent mieux comprendre ce que nous faisons et la provenance de leurs aliments et de leur lait », explique Becky.

Becky et Dwayne assurent leur avenir en agriculture, mais également celui de leur famille, en mettant en pratique de nombreuses solutions environnementales, de santé animale et de tenue de dossiers.

Dwayne passe une bonne partie de son temps à travailler à l'amélioration de la fertilité du sol et à prendre des mesures pour s’assurer de préserver l’environnement. La fertilité du sol est analysée et suivie pour éviter son épuisement. En fait, la qualité de leur sol permet aux Perry de cultiver un fourrage de haute qualité pour leurs animaux et ainsi de garder à un minimum le coût des aliments du commerce.

Becky a étudié en administration et est donc consciente du coût de production de la ferme. « Elle est sans doute l'une des seules productrices laitières au Nouveau-Brunswick à connaître exactement combien coûte la production d’un litre de lait ou d’un kilogramme de matière grasse », indique David Dykstra.

Or, cette tenue de dossiers méticuleuse et essentielle à la prise de décisions de gestion éclairées a permis aux Perry d’obtenir des rendements du capital investi positifs. « Nous regardons les données pour voir où apporter des améliorations ou des changements afin de rester en tête de la courbe. Nous ne voulons pas être de bons agriculteurs; nous voulons être des agriculteurs impressionnants », indique Dwayne.

Les Perry ont mis au point un nouveau plan de gestion des éléments nutritifs afin de réduire au maximum l’épandage d’engrais et d’améliorer l’efficacité des applications de fumier. En fait, ils ont déjà réussi à diminuer leur utilisation annuelle d’engrais de près de 45 tonnes.

Voici un autre exemple d’analyse de données proactive et avant-gardiste : en suivant les dépenses en honoraires de vétérinaire, ils ont remarqué qu’ils soignaient souvent les vaches pour la boiterie. Ils ont donc fait venir le pareur plus souvent et mis en place un plan de parage qui a amélioré l’état de santé des vaches et augmenté leur productivité.

Autres réalisations et solutions durables de la ferme Perryhill Farm

  • En appliquant le principe de travail réduit du sol, les Perry ont pu limiter le nombre d’opérations de travail du sol et d'épierrage en obtenant tout de même une bonne planche de semis.
  • Becky a mis en place un programme de santé rigoureux pour le troupeau, qui comprend une réduction de l’intervalle entre les vêlages et du taux de réforme. La ferme se conforme au programme Lait canadien de qualité et possède un plan environnemental de la ferme mis à jour.
  • Le confort des vaches est une priorité, puisque les animaux sont considérés comme étant une extension de la famille. Les Perry ont bâti une étable procurant plus d’espace pour les vaches que ce que recommande le Code de pratiques pour le soin et la manipulation de bovins laitiers (2009).
  • En incorporant des protocoles améliorés pour la mammite, ils ont pu réduire le compte de cellules somatiques à 100 000 en moyenne et améliorer la production laitière de plus de 15 %.

La famille Perry crée une ferme durable pour l’avenir de ses enfants et des générations futures.

« Nous souhaitons continuer de nous impliquer pour renforcer l’industrie et d'utiliser le savoir et la technologie pour rendre notre ferme plus durable, mais surtout, nous voulons continuer d’aimer ce que nous faisons et perpétuer la tradition familiale, qui consiste à diriger une ferme prospère. »

Apprenez-en plus sur proAction


Chargement...