Foire aux questions

Que sont les gaz à effet de serre?

Les gaz à effet de serre rendent possible la vie sur la terre en piégeant le rayonnement infrarouge du soleil dans l’atmosphère terrestre. Ils retiennent la chaleur du soleil près de la surface de la terre tout comme les vitres d’une serre. Sans ces gaz, toute la chaleur solaire s’échapperait dans l’espace. Les activités agricoles produisent principalement du dioxyde de carbone (CO2), du méthane (CH4) et de l’oxyde nitreux (NO2).

Quel est donc le problème?

Il y a trop de ces gaz dans l’atmosphère. Les gaz à effet de serre augmentent depuis environ 200 ans, au temps où les humains se sont mis à brûler des combustibles fossiles comme le charbon et le pétrole. Aujourd’hui, les gaz à effet de serre ne laissent pas suffisamment de chaleur s’échapper dans l’espace, provoquant un réchauffement de la planète. Cela peut paraître banal, mais même quelques degrés seulement d’augmentation des températures planétaires moyennes peuvent provoquer des ravages, allant de la dévastation des cultures aux ouragans en passant par les inondations massives. Les scientifiques estiment que les températures ne devraient pas augmenter de plus de 2 °C.

En quoi cela concerne-t-il les producteurs laitiers?

Les producteurs laitiers font partie à la fois du problème et de la solution.

Nous faisons partie du problème parce que nos vaches émettent du méthane lorsqu’elles ruminent et le fumier émet du méthane et de l’oxyde nitreux.

Nous faisons partie de la solution parce que nous pouvons réduire ces émissions. De fait, nous faisons déjà beaucoup et nous pouvons en faire plus.

Que pouvons-nous faire au juste?

Nous pouvons poursuivre la voie dans laquelle nous sommes déjà engagés. Par exemple, nous continuons d’améliorer la qualité de nos aliments et de rechercher les mesures de conservation les plus efficaces de gestion du fumier et des engrais. Chose très importante, nous continuons d’accroître la capacité de production – la même quantité de lait est produite avec moins de vaches. En fin de compte, ces stratégies rendent nos entreprises plus efficaces et plus rentables – ce qui est loin d’être négligeable!

La production biologique est-elle meilleure pour l’environnement?

La question fait encore l’objet de débats. Par contre, les producteurs biologiques et les producteurs dits « conventionnels » adoptent des pratiques qui permettent d’alléger leur empreinte sur l’environnement.

Les producteurs biologiques nourrissent leurs animaux des plantes sans pesticides. La production de lait conventionnel, quant à elle, a fait de grands progrès dans le volume de lait produit par une vache, ce qui mène à une réduction des gaz à effet de serre.

Au Canada, les producteurs de lait ont déjà dépassé les objectifs de Kyoto de réduire les émissions de gaz à effet de serre de 6% en dessous du niveau de 1990. Entre 1990 et 2003, les émissions de gaz provenant des vaches laitières ont diminué de 12% grâce à l’adoption de méthodes de production plus efficaces et elles continuent de réduire d’environ 1% par an.

Apprenez-en plus sur proAction


Chargement...