Pour les producteurs, la journée des animaux d’élevage a lieu chaque jour!

30 Septembre 2016
Par : Tim May
Mots clés connexes : désinformation, respecte
Catégorie :
Production agricole

Le 2 octobre marquera la Journée mondiale des animaux d’élevage. Si vous êtes un producteur qui, comme moi, n’avez pas entendu parler de cette journée, vous vous dites sans doute que les animaux ont en effet droit à leur journée, particulièrement alors que nous nous apprêtons à rendre grâce pour les récoltes de l’année. Mais ce n’est pas pour cette raison que ses fondateurs l'ont créée – ils l’ont plutôt fait pour protester contre l’utilisation d’animaux à la ferme. Cette journée donne le goût aux générations de producteurs laitiers qui m’ont précédé de se retourner dans leur tombe.

L’auteur Michael Buckley a un jour dit ceci : « Vous ne pouvez pas juger la masse en fonction des actions de quelques personnes. » Or, j’ai souvent mis ces sages mots en application dans ma vie, car j’ai maintes fois été insulté par quelques extrémistes adeptes du véganisme dans les médias sociaux. Pourtant, j’ai des amis véganes qui respectent ce que je fais en tant que producteur. Nous avons partagé des repas, visité ma ferme et parlé ouvertement de l’élevage moderne du bétail, mais également de leur choix d’être véganes. Nous avons appris les uns des autres. En tant que producteur laitier de quatrième génération ayant baigné dans l'environnement agricole toute ma vie, il est quasi impossible pour moi d’imaginer devenir adepte du véganisme, mais je respecte tous les choix alimentaires et j’espère mériter le même respect.

La citation de Michael Buckley est également applicable aux producteurs. Oui, des producteurs ont commis des actes de cruauté envers les animaux, mais ces cas sont extrêmement rares, et les autres producteurs sont les premiers à condamner ces pratiques. Certaines personnes maltraitent des gens, et d’autres maltraitent leurs animaux... mais je sais au plus profond de moi-même que la majorité des gens, y compris les producteurs, sont des êtres humains aimants et bienveillants. Nous faisons de l’élevage parce que nous aimons travailler avec nos animaux. Personne ne devrait dépeindre tous les producteurs ou tous les véganes de la même façon sur la base des actions de quelques personnes.

À l’occasion de cette journée, je m’attends à ce que les médias sociaux véhiculent des vidéos exagérées, des photos trompeuses et des billets manipulateurs condamnant l’industrie de l’élevage. En d’autres termes, les activistes prendront les actions de quelques producteurs et proclameront que la cruauté envers les animaux est pratique courante dans toutes les fermes d’élevage. Ils tenteront de gagner des adeptes en exploitant les émotions humaines et en dépeignant les producteurs comme des personnes méprisables. En tant que producteur, le 2 octobre, j’ai un choix à faire : je peux ignorer tous mes médias sociaux et passer la journée à l’étable avec mes animaux ou je peux montrer au monde ce qu’est la réalité. Je peux montrer que les producteurs laitiers canadiens sont fiers de contribuer à la production de produits laitiers salubres et nutritifs exempts d’antibiotiques et d’hormones ajoutées. En effet, nous sommes déterminés à offrir à nos bovins des soins de première qualité en leur fournissant une alimentation équilibrée, des examens vétérinaires réguliers et des conditions de vie confortables. Nous suivons un code de pratique strict qui se reflète dans le programme proAction mis sur pied par les Producteurs laitiers du Canada. Nous devons satisfaire à toutes les normes de qualité et de bien-être animal de notre industrie, des normes dont le respect est assuré au moyen d’inspections et d’amendes.

En tant que producteur, je suis en guerre contre la désinformation qui pollue les médias sociaux. Le 2 octobre, je vous encourage à vous tenir à mes côtés et à montrer au monde que les producteurs se soucient réellement de leurs animaux. Les producteurs sont des membres de votre communauté. Nous sommes des consommateurs. Nous avons des familles que nous aimons. Nous avons des émotions et nous sommes profondément heurtés par les mensonges proférés par les extrémistes. Nous avons choisi de dévouer nos vies au soin de nos bovins sept jours par semaine, 365 jours par année parce que leur bien-être nous tient à cœur. Nous sommes conscients que travailler avec du bétail est un privilège et non un droit. Les producteurs représentent moins de deux pour cent de la population, alors nous avons besoin de votre aide pour que notre voix soit entendue.

Les producteurs comme moi travaillent dur pour vous offrir des aliments nutritifs et salubres produits avec amour et compassion afin que vous puissiez déguster vos aliments sans culpabilité. Si vous voulez la vérité, parlez à un producteur.

Échanger avec
vos amis

Vous aimez lire Le blogue laitier? Faites-le connaître à vos amis!

Contribuer au
blogue laitier

Vous souhaitez vous exprimer sur la production laitière au Canada? Pourquoi ne pas rédiger un billet qui sera publié sur Le blogue laitier?

Communiquez avec nous
Apprenez-en plus sur proAction


Chargement...