21 août 2017

Dans cette édition :

À quel point l’industrie laitière canadienne est-elle durable?
Mise à jour sur notre initiative de durabilité - proAction
Symposium à venir sur l’avenir durable de l’industrie laitière canadienne!
Déclaration de Rotterdam sur les produits laitiers

À quel point l’industrie laitière canadienne est-elle durable?

Le 1er juin 2017, les Producteurs laitiers du Canada (PLC) ont rencontré le Comité sénatorial permanent de l’agriculture et des forêts, qui étudie l’interdépendance de l’agriculture et des changements climatiques. Les PLC ont discuté des répercussions des changements climatiques sur les agriculteurs et ont souligné certains des efforts qu’ils déploient constamment pour réduire efficacement leurs émissions de gaz à effet de serre (GES).

Les producteurs remarquent les répercussions des changements climatiques, y compris des saisons de croissance plus longues en raison des températures plus chaudes, de plus grands risques de sécheresse et de nouveaux parasites. La chaleur a également des conséquences sur les vaches; en effet, lorsqu’ils subissent un stress thermique, les bovins ont tendance à moins manger, ce qui réduit leur production laitière et accroît les risques de problèmes de santé. L’imposition d’une tarification du carbone constitue une autre mesure importante relativement aux émissions de GES. Il existe actuellement de nombreuses différences provinciales qui peuvent engendrer des inégalités économiques sur le marché. Dans le même ordre d’idées, la taxe sur le carbone a pour effet de modifier le rapport de force entre les pays qui en imposent une et ceux qui ne le font pas.

On a également constaté que les agriculteurs procèdent à de nombreux travaux sur leur ferme, prenant à cœur leur rôle de « gardiens de la terre ». Selon le Rapport d’inventaire national annuel sur les émissions de gaz à effet de serre du Canada, l’industrie laitière n’est responsable que de 0,76 % des émissions totales attribuables au Canada en 2015. Alors que le Canada a enregistré une réduction de son empreinte carbone et une augmentation de sa production laitière, les émissions de GES ont diminué de 28 % entre 1990 et 2015. En 2012, on estimait l’empreinte carbone globale d’un litre de lait canadien à 1,01 kg d’équivalent CO2. Les agriculteurs disposent même d’un nouvel outil – Fermes laitières + – qui permet aux producteurs laitiers canadiens d’évaluer l’empreinte carbone de leur propre ferme et qui leur propose des ressources pour les aider à améliorer leur impact sur l'environnement.

Les PLC ont formulé plusieurs recommandations relatives à la réduction des émissions de GES au Comité permanent de l’agriculture et des forêts, y compris les suivantes :
  • Soutenir les initiatives continues, comme les travaux de la Grappe de recherche laitière sur l’amélioration de l’efficacité et de la durabilité des fermes laitières
  • Soutenir l’initiative proAction, qui aide les producteurs à améliorer continuellement leurs pratiques dans l’intérêt de leur ferme, de leurs animaux et de l’environnement.
La diffusion des résultats de recherche est essentielle à l’innovation, et le soutien des initiatives de transfert des connaissances est essentiel à la progression des technologies et des pratiques exemplaires de toute activité commerciale. Malheureusement, le financement des initiatives de transfert des connaissances s’est fait rare depuis les années 1990, et le Canada accuse un retard à cet effet comparativement à d’autres pays. Au-delà de l’industrie laitière, le soutien accordé aux possibilités de collaboration entre plusieurs secteurs et aux programmes de partage des frais comme l’assurance-récolte pourrait aider tous les producteurs et permettre de mieux préparer et de mieux gérer les changements climatiques.

Mise à jour sur notre initiative de durabilité - proAction

L’initiative proAction est un programme d’assurance clients que les Producteurs laitiers du Canada (PLC) et leurs membres ont lancé il y a cinq ans pour démontrer le travail accompli par les producteurs pour produire du lait de façon responsable. Dans le cadre de cette initiative, les producteurs prouvent aux clients qu’ils s’efforcent de garantir la qualité et la salubrité du lait et cherchent constamment à améliorer leur gérance environnementale ainsi que la santé et le bien-être des animaux. Toutes les fermes doivent obligatoirement adhérer à l’initiative proAction, mais elles peuvent la mettre en œuvre de façon progressive, un ou deux volets à la fois, sur une période de dix ans.

Au premier trimestre de 2017, les PLC et les coordonnateurs provinciaux ont pris part à un projet pilote de trois mois afin de tester les exigences intégrées de plusieurs volets de l’initiative proAction. Ce projet pilote visait à évaluer la faisabilité d’une mise en œuvre à la ferme et à valider les exigences intégrées des divers volets relatifs à la salubrité des aliments, aux soins des animaux, à la traçabilité, à la biosécurité et à l’environnement. Il a notamment permis de mettre en évidence certains points à améliorer, de cibler de nouvelles façons de simplifier le processus et de constater que la mise en œuvre des exigences était faisable et que les validations pouvaient bien se dérouler.

Les producteurs et les responsables de la validation prenant part au projet pilote ont émis de nombreux commentaires constructifs à son sujet. Lorsqu’on leur a demandé les points positifs du programme, bon nombre d’entre eux ont répondu que ce dernier leur ont permis de prouver qu’ils mettent au point des produits sécuritaires et durables, d’en apprendre davantage sur les pratiques agricoles améliorées, en particulier celles concernant la biosécurité, et de veiller à ce qu’ils respectent les mêmes normes que les autres fermes. De nombreuses fermes ont indiqué que les exigences du programme faisaient déjà partie de leurs routines courantes et ne constituaient pas de nouvelles mesures. Aucune surprise non plus sur le plan de la traçabilité; le projet pilote a confirmé ce que nous savions déjà, à savoir que les producteurs respectent les exigences en matière d’identification de l’exploitation agricole et des animaux et qu’ils ont besoin de meilleurs outils de signalement.

L’initiative proAction prévoit des évaluations des soins des animaux
Les concepteurs du volet Soins des animaux de l’initiative proAction ont décidé d’établir certains signes précis de bien-être animal comme indicateurs mesurables. À l’automne 2016, les Producteurs laitiers du Canada (PLC) ont engagé Holstein Canada pour évaluer ces indicateurs clés de bien-être animal, qui comprennent la note d’état corporel et la présence ou l’absence de blessures, sur un nombre statistiquement important de vaches dans chaque troupeau. L’évaluation des bovins a permis aux fermes d’obtenir un point de référence sur lequel elles pourront s’appuyer pour élaborer un plan d’amélioration mesurable.

Événement marquant de septembre
À partir de septembre, les exigences relatives aux soins des animaux et à la traçabilité du bétail feront partie des activités de validation à la ferme courantes. Le projet pilote a montré que les producteurs sont prêts à commencer à inclure ces exigences. Les producteurs participants ont fait remarquer qu’ils respectaient déjà bon nombre des exigences et étaient persuadés de parvenir à mettre en œuvre le volet. Les résultats, que Holstein Canada a obtenus après avoir passé plus de six mois à mener des évaluations à la ferme, révèlent également un bon rendement, ce qui laisse présager une amélioration constante dans les années à venir.

Symposium à venir sur l’avenir durable de l’industrie laitière canadienne!

Les Producteurs laitiers du Canada (PLC) tiendront, les 7 et 8 novembre prochains, un symposium sur la durabilité actuelle et future du secteur laitier au Canada. Les conférenciers comprendront notamment des producteurs, des organisations agricoles, des transformateurs et des intervenants de la chaîne de valeur agroalimentaire.

La première journée, les participants pourront visiter des fermes laitières et une usine de transformation afin d’en apprendre davantage sur leurs initiatives et leurs pratiques en matière de durabilité. Une soirée vins et fromages mettra en vedette certains des meilleurs produits laitiers du Canada et permettra de discuter des initiatives de recherche et de marketing qui les sous-tendent. La deuxième journée sera consacrée aux présentations d’une grande variété de conférenciers, qui aborderont l’importance de la durabilité de la ferme à l’assiette. Vous trouverez des renseignements sur l’inscription au symposium ici.

Déclaration de Rotterdam sur les produits laitiers

En octobre 2016, les Producteurs laitiers du Canada (PLC) ont participé à l’International Dairy Federation World Dairy Summit, tenu à Rotterdam, pour assister à la signature de la Déclaration de Rotterdam sur les produits laitiers. Les membres de la communauté laitière mondiale ont tous accepté de relever le défi de la durabilité. Ils se sont « [engagés] à promouvoir le développement durable du secteur laitier, pour le bien des populations et de la planète. » La déclaration reconnaît le rôle que jouent les produits laitiers dans une alimentation équilibrée et dans l’économie d’un pays. En ce qui concerne l’avenir, l’accord met l’accent sur la durabilité de l’industrie laitière mondiale. Les parties ont convenu d’« adopter une approche intégrée[…], tenant compte à la fois des aspects sociaux, économiques, sanitaires et environnementaux. »

Les Producteurs laitiers du Canada, l’Association des transformateurs laitiers du Canada et la FIL Canada ont officiellement signé la déclaration et accepté de relever le défi de la durabilité lors de l’Assemblée annuelle des PLC qui a eu lieu en juillet.  L’engagement continu des producteurs laitiers envers la durabilité peut également être perçu dans leur adhésion à l’initiative proAction et leur détermination à répondre constamment à la demande de produits laitiers dans le marché canadien. Vous pouvez consulter la déclaration ici.

Liens relatifs au secteur laitier

Canada is using genetics to make cows less gassy
9 juin 2017 – Wired (anglais seulement)
Dairy farm goes high tech with robots
24 mai 2017 – Brantford Expositor (anglais seulement)
Canada's Dairy Farmers Lead the Herd in Animal Welfare Through proAction
1 juin 2017 – Personal Health News (anglais seulement)
The Case for Eating Butter Just Got Stronger
29 juin 2016 – Time (anglais seulement)
Dairy Farmers of Canada annual meeting
3 août 2017 – Western Producer (anglais seulement)

Autres nousvelles relatives à la durabilité

The sustainability conundrum
14 juin 2017 – Country Guide (anglais seulement)
Feds want food strategy done by spring - MacAulay
7 juin 2017 – iPolitics (anglais seulement)
Ontario watershed study shows overapplication of phosphorus
1 juin 2017 – Manitoba Cooperator (anglais seulement)
Senate focuses on how climate change affects farmers
7 avril 2017 – Western Producer (anglais seulement)
Precision ag heads to barns
2 mars 2017 – Western Producer (anglais seulement)
The ‘sustainable’ agriculture advantage
13 juin 2016 – Country Guide (anglais seulement)
Purchasing power: 10 lessons on getting more local sustainable and delicious food
Mars 2017 – Food Secure Canada (anglais seulement)

Vous recevez cet infocourriel des Producteurs laitiers du Canada, car vous nous avez transmis l’adresse courriel %%$email%% lors de votre abonnement.
Vous désabonner | Déclaration de confidentialité .